It just won't go away

Désolé les lecteurs, j'ai besoin de parler, même si je sais que ça ne va pas beaucoup m'aider.

Comme certains d'entre vous le savent, j'ai subi une agression devant chez un ami hier. Je vous rassure tout de suite, il y a eu plus de peur que de mal, les agresseurs ne m'ont pas blessé et n'ont rien réussi a prendre, parce que fou de peur et de colère, je ne les ai pas laissé faire, et mes appels à l'aide ont trouvé tout de suite une réponse. A l'ami en question, il peut remercier chaque fois qu'il les croise les habitants de son quartier, je ne peux pas dire à quel point je leur suis reconnaissant.

Voila comment je pense que s'est déroulée l'action. Je cherchais l'appart de cet ami, et je devais faire des courses à la supérette avant de passer chez lui. Donc j'ai regardé mon iPhone pour voir le plan, et je suis entré à la supérette. J'ai payé par carte, et celle ci a une jolie couleur brillante.

En sortant, je vais devant chez mon ami, je vois qu'il a un premier digicode sans interphone, donc j'appelle une autre amie qui l'a probablement vu que je n'ai pas son numéro. Cette amie me dit qu'elle arrive immédiatement. Et elle aime bien me surprendre, et m'attraper les yeux par derrière lui ressemble beaucoup.

Donc quand je sens qu'on m'attrape par derrière, je ne suis qu'a moitié surpris, jusqu'a ce que je réalise qu'on me ramène au sol. Je n'ai pas vu ce qui se passait, mais on m'a dit qu'ils étaient trois et qu'un me tenait les jambes. Celui la a du rentrer avec des bleus, parce que j'ai rué comme un sauvage.

Je tenais mon téléphone à la main, en pensant que c'est après cela qu'ils en avaient, mais un mec sure de lui me disait avec une voix confiante "bouge pas, bouge pas" et tentait de fouiller dans ma poche revolver. Continuant de frapper, j'ai pu dégager ma bouche et appeler à l'aide. C'est une femme du quartier qui a réagi en premier, frappant un des agresseurs. Tous les autres habitants ont débarqué illico, y compris un qui sortait de sa douche et a appelé la police. Mais personne n'a pu voir leur visage, ça s'est passé trop vite. Meme ma douce qui était avec moi n'a pas eu le temps de comprendre ce qui se passait.

J'ai beau bien m'en sortir, cette scène me hante aujourd'hui. J'ai toujours pensé qu'en cas d'agression, je pourrais voir mon agresseur ou mes agresseurs, et que je ne me dégonflerais pas. Mais le fait d'avoir été pris dans le dos et d'avoir été impuissant quelques instants me serre le coeur. Je sais pas bien comment faire que ça passe. J'ai juste envie de vengeance ce soir. Et hier soir aussi d'ailleurs, mais je me suis trop imbibé pour que ca me hante sur le coup.

Je ressasse, et persiste à penser qu'il y avait un complice dans la supérette. Quelqu'un qui était près et qui a vu le code de ma carte. Il devait etre TRES près, parce que je fais des excès de précautions pour qu'on ne voie pas mon code. C'est la seule explication valable pour le fait qu'ils aient tenté à tout prix de prendre celle ci alors que j'avais un téléphone hors de prix en main, qu'il était probablement plus facile d'arracher.

Si quelqu'un a des conseils, je suis preneur.

- page 1 de 7