Septième mineure (bis d'hier)

Je t'appellerai V, pour garder ton anonymat. Il faut le lire comme le terme de Jazz, je sais que tu aimes beaucoup la musique.

Tu m'as meurtri hier. Je t'avais dit qu'il valait mieux avoir cette conversation par téléphone que sur Twitter. J'ai mal, je devrais être empli de joie, et j'ai mal.

Tu témoignais sur Twitter

J'entends, je lis bcp d'amalgames ts les jours. Même de la part de gens que je vois comme "sensés" d'habitude.

Je vois, impuissante, le coeur brisé, 1radicalisation du monde. Qd j'ose ouvrir ma gueule, on minimise cque je dis, que j'exagère, que je n'sais rien.

Dans ce contexte, je crains pour mes amis qui ne sont pas cis/blanc/hétéro/chrétiens. Tous les jours. Sans oser leur dire. :'( 

Ce à quoi, dans ma vision éternelle du fait que l'on ne peut pas choisir ses combats (lis mon précédent Tweet : "Quand ils sont venus chercher...") je t'ai répondu

 

oh mais tous les chrétiens passent pas. Dans l'identité Française * kof * il y a la St Barthélémy pour rappel

Je remets un peu de contexte

pays chrétien dans sa culture et dans ses mœurs, un pays ouvert, accueillant, tolérant 

Et je pointe un énorme glissement sémantique sur "Chrétien".  Un glissement que tout le monde semble avoir accepté. Que cette vision du christianisme est universelle. 

Non, je ne veux pas, jamais, qu'on parle du christianisme avec autant d'amalgames que l'on le fait pour l'Islam. Parce que le christianisme de Sarkozy ou Trump n'est pas plus le christianisme que l'Islam de Daesh n'est l'Islam.

Quand le Pape, dans cette tradition, défend qu'il faut construire des ponts plutôt que des murs, qu'il faut voir la laïcité de façon ouverte, et que les dirigeants des grands pays lui répondent qu'il n'a pas de leçon à donner, tu crois que je me sens pas emmerdé en tant que chrétien ? 

Et que j'ai pas honte qu'on parle en mon nom ? Avec des idées qui ne sont pas les miennes, parce que les miennes on m'interdit de les exprimer en public ?

Que j'ai pas honte qu'on résume "le protestantisme" à la vision américaine, issue de l'Anglicanisme qui a protesté essentiellement contre les droits qui protégaient les femmes, porté par un roi qui en a décapité plusieurs parce qu'ells étaient insatisfaisantes et absolument pas le reste du pire du dogme catholique ?

J'ai du glisser à ce moment là, par là, qu'il valait mieux discuter de tout ça par téléphone, et pas par Twitter. Tu as fait ton choix.

 

je parle d'aujourd'hui, pas d'il y a 500 ans. Ajd, en france, t'es protestant, on t'emmerde moins que si t'es musulman.

Yes, le protestantisme en général c'est complètement décomplexé ! Tip top tendance !

Donc déjà ça voudrait dire que mes camarades, collègues, de culture catholique me laissent exprimer nonchalamment mes opinions de chrétien existentialiste tendance Kirkegaard ? Je crois pas. J'en ai pris pour mon grade à l'époque du Mariage pour Tous. "Chrétien consensuel" j'ai le droit, Protestant ? Brrrrrr. ( Et alors que je sois fan de Dawkins et non athée, ça en troue le cul à plus d'un )

Quand mon discours protestant me force à dire qu'il faut sans cesse pardonner, réintégrer les gens, donner avant de recevoir, sans jamais en faire la publicité, à l'époque actuelle tu sais ce qu'on me dit ? "Je vais t'expliquer, t'as pas l'air de comprendre". Que mon protestantisme est bien mignon mais que c'est une vision de bisounours. Que je devrais me tourner vers le bouddhisme plutôt c'est plus joyeux et moins austère, un malade comme moi ( BIM ) en a besoin. 

Ah certes, j'ai pas les contrôles au faciès, l'arbitraire de l'état d'urgence. Mais faut bien se rappeler que dans TOUTES les grandes rafles, on va pas se limiter au point Godwinn, les vrais protestants ont été des cibles autant que les autres, non ? St Barthelemy, Dragonnades, la fuite des protestants anglais vers l'Amérique, et oui, également durant la grande épuration. Va te renseigner sur le Pfarrernotbund

Ce qu'il faut savoir, sur la résistance dans le Vercors, c'est d'où venait une bonne part de ces gens, comme mon grand-père paternel : ce sont les descendants des protestants réfugiés pendant les dragonnades, les héritiers de la tour de Crest. Dans son village natal, majoritairement rasé par les allemands, subsiste le temple. Fusillés en pelotons entiers.

Des siècles, que les vrais protestants, chez qui le refus de tout dogme est fondamental, ramassent avec les autres, parce qu'ils ont pour mission de se lever pour les autres. 

Celui qui n'apprend pas de son histoire est condamné à la revivre - Karl Marx

bis répétita.

Les protestants n'ont "pas de problème" "pour l'instant". Mais tout porte à penser qu'ils vont ramasser autant que les autres. L'Identité Française va s'en assurer.

Oui, mais en attendant j'ai mes privilèges hein ?

Dis, V, toi qui m'aimes tant, et qui m'a vu au plus bas en Novembre, tu t'es renseignée sur ma vie ces quelques derniers mois, toi qui es si inquiète ? Non. Marrant ça.

Mes privilèges je les ai reniés. Parce que je n'ai pas accepté de refuser mon aide à ceux qui en avaient plus besoin que moi. En conséquence, en toute pratique (et en pleine légalité) je suis deshérité. C'est pas tellement le genre de trucs dont je me vante sur Twitter. "Ce que ta main gauche fait, que ta main droite ne le sache pas".

Mais bon, au fond, le problème n'est pas vraiment là. C'est pas le combat que je voulais défendre, je voulais juste défendre qu'on ne peut pas sélectionner pour soi les minorités pour lesquelles on se bat. Pendant qu'on défend son pré carré avec hargne, des gens souffrent et meurent.

Et alors là, tu as complètement perdu les pédales

bon écoute. Je m'en fait pour ta santé. J'avoue. Alors ne prends pas mal ce que je vais te dire.

Tu peux pas me faire des discours sur le "mansplaining" et pas voir là une red flag alert majeure. 

  1. Tu me ramènes de toi même au rang de malade (et puis en plus tu veux bien faire cette concession, allez)
  2. Du coup tu vas m'expliquer gentiment

Donc, si, si, bien sûr que je vais prendre mal tout le reste. J'ai légitimement le droit quand tu commences comme ça, tu te foutrais en pétard si on remplaçait "Je m'en fait pour ta santé, j'avoue" par "On peut pardonner à une femme, je vais t'expliquer". Le premier va te faire foutre il a résonné dans ma tête à ce moment là.

Mais en effet, tu es un homme blanc, cis genre, hetero, protestant. Non, donc, je ne m'en fais pas pour toi là-dessus.

Admettons un instant, donc, qu'on s'en fout des protestants. Hein, ils sont nécessairement dans le camp des méchants, la preuve, Trump en est un ( non mais la honte que j'ai, j'en pleurerais). Et j'admets être blanc.

Homme cis-genre hétéro ? Non, V, justifiée par ta tribune publique, ta haine et ta colère, tu as vu une figure d'apparence masculine et blanche, et tu as décidé du reste. En sachant pertinemment que c'est faux. 

En sachant pertinemment que la question de la sexualité est un concept complètement abstrait pour moi. Que j'évite le sujet. Qu'il est quasiment impossible de tirer de moi une réaction sexuée ou sexuelle qui ne soit pas complètement "construite intellectuellement" chez moi. Que les avances me glissent dessus comme un pet sur une toile cirée.

Que le choix de ma compagne n'a été qu'un concours de circonstances, mais que je n'ai jamais caché mon intérêt pour les hommes dans la même mesure. J'ai peut être bien connu les lèvres de plus d'hommes que de femmes dans ma vie. 

Que je respecte les polyamoureux, mais ne peux en être un moi même, parce qu'une seule personne c'est déjà très compliqué pour moi. 

Balayées d'un revers de la main, toutes ces choses intimes que tu savais sur ma sexualité, sur mon genre. Sur tout ce que ça pourrait signifier de souffrance dans ma construction, dans ma vie. Et sur le fait que j'ai toujours été à l'aise principalement dans des milieux où la question de la sexualité n'est pas bornée. Et le pourquoi je suis comme ça. 

Quand j'essaie de t'expliquer cela, ta réaction est

non certainement pas. J'ai tout sauf envie de troller aujourd'hui et c'est ce que tu fais.

les males tears ça y est. Merde, voilà. Je t'aime bien mais là tu me soule.

et quand je pointe du doigt que tu as dérapé, en citant tes mots

j'ai pas fait ça. J'ai jamais fait ça. Si t'arrive pas à lire ce que je dis, je peux rien pour toi.

bah non. Je te dit juste que oui, j'ai peur pour ta santé. J'avoue juste que j'ai peur de te perdre, prq je t'aime.

Parce que tu m'aimes ? Tu te permets de me balancer tout ça à la gueule parce-que tu m'aimes ? 

Vu qu'on est dans le déballage, ne nous privons pas et allons jusqu'au bout. 

Après, donc, ma mésaventure de début d'année, je n'avais plus beaucoup de famille, et j'ai fait le tour des amis. Tu sais ce que j'ai appris ? La majorité d'entre eux étaient persuadés que j'étais battu. Je ne l'avais jamais vécu comme ça. J'avais des parents qui étaient stricts parce qu'ils m'aimaient. Et puis mon père n'avait plus levé la main sur moi depuis que j'avais 8 ans !

Tu sais quoi, la violence, oui, la violence gratuite justifiée "parce qu'on m'aime", non. 

En particulier si la personne que tu aimes, donc, est un homme blanc cisgenre hétéro

Et j'ai décidé cette année que je ne tolèrerai plus d'être le défouloir de teignes qui prennent ma clémence pour de la naïveté et jugent bon d'en profiter au nom qu'ils ont de l'amour pour une personne qu'ils voudraient que je sois et ne suis pas. 

J'entends, je lis bcp d'amalgames ts les jours. Même de la part de gens que je vois comme "sensés" d'habitude.

Je vois, impuissante, le coeur brisé, 1radicalisation du monde. Qd j'ose ouvrir ma gueule, on minimise cque je dis, que j'exagère, que je n'sais rien.

Balaie devant ta porte, V, tu ne fais pas partie de la solution, tu fais partie du problème.

Et franchement, ce n'est pas à la femme ou à la féministe que j'en veux. Je continuerai comme je l'ai toujours fait à soutenir les femmes, et si possible créer des féministes. C'est à la personne qui s'est sentie justifiée dans sa haine et sa colère que je m'adresse.

Et pas sur une tribune publique. Ici. Et en respect de ton anonymat. 

Commentaires

1. Le mercredi, juin 15 2016, 11:23 par MonsieurK

En effet, ça éclaire beaucoup de choses :) (et je réalise qu'on a plus de proximités que ce que je pensais sur certains sujets :) )