Epiphanie et effet barnum

Public, aujourd'hui je vais te parler d'une autre frasque d'écrivain, si ça te gonfle, passe ton tour.

Bon, en gros, le bordel que je suis en train d'écrire, il est compliqué de chez compliqué au point que j'ai passé deux heures aujourd'hui à voir s'il serait pas possible par un truchement de transposer oStorybook à Android. A la fin, je me suis souvenu que je n'étais malheureusement pas Maurice Svay (bisou mon poisson rouge si tu passes par là) et que ce serait catastrophique, et je suis retourné à mon écriture.

Avant de me retourner la tête de la même façon que quand j'ai arrêté dimanche dernier : il fallait que je griffonne, que je dessine, comme quand je gribouille de l'UML en concevant une idée d'application.

Mais voila, c'est compliqué. Et vu que c'est compliqué, il a fallu que je trace des cartes à dimensions correctes sur Google Maps, que je vérifie à chaque fois les distances pour voir si elles correspondent à la dynamique de mon histoire.

Je prends un échantillon ensuite d'une capitale et je commence à essayer de la situer géographiquement, avec trois repères géographiques, et une contrainte de temps (passer par les trois points à pied ne doit pas prendre plus d'une demi heure). C'est une capitale, donc il doit y avoir des intérêts géographiques : un estuaire, une grande rade... Pour un des repères j'ai un belvédère sur l'océan, l'autre est posé de l'autre côté d'une anse...

Je termine mes cartes, les choses prennent bien forme. Et pour déconner, je passe sur Google Earth.

Le "temple de l'eau bleu" est sur la colline... C'est une installation hydroélectrique sans doute, mais elle a l'architecture globale que j'imaginais. Il y a le chemin a flanc de colline qui descend parmi les pins. Et de l'autre côté... Bah c'est pas ce que j'imaginais, mais dans l'esprit j'ai retrouvé la même impulsion. Au point que j'envisage de changer un peu les choses, pour le cas où on me demande un jour si ces endroits existent vraiment... 

Pour le reste, je sais que ce n'est pas un délire de "je l'ai vu dans mes rêves", on est pleinement sur de l'effet Barnum mais...

C'était un chouette moment.