Ce bon vieux Jacqueline, champion en galettes

Public, tu le sais, je ne suis jamais le dernier à m'émerveiller des personnages historiques.

Aujourd'hui, vu que c'est la Sainte Jacquelines, j'aimerais te parler de Jacqueline. Ouaip, LE Jacqueline.

Nous sommes au XIII° siècle, eh oui, déjà, et à ce moment là, une grande rock star du moment s'appelle François, François d'Assises, principalement connu pour avoir eu l'idée géniale que, peut être, on pouvait avoir un peu d'ouverture d'esprit, et, éventuellement, on pouvait discuter avec les pratiquants des autres religions plutôt que systématiquement leur mettre sur la tronche, le tout en plein contexte de croisades, ce qui force le respect.

Accessoirement, plus tard, il aura carrément un fan club éternel, appelé l'ordre des frères mineurs (franciscains pour faire court), non pas parce qu'aucun d'entre eux n'a la majorité, mais essentiellement par culture du complexe d'infériorité, qui contribueront à l'histoire avec des inventions comme le rasoir d'Ockham, et le Nom de la Rose d'Umberto Eco. Encore aujourd'hui, certains tentent de surfer sur son succès, et c'est pour ça que le taulier actuel du Vatican s'appelle François, ça s'invente pas (alors qu'il est même pas franciscain, il est jésuite).

Bref.

François, il a dans son entourage Jacqueline de Septisoles, et Jacqueline, il l'aime bien, c'est son grand pote, il l'appelle d'ailleurs "Frère Jacqueline".

Ouaip, François, il était djendeur déjà à l'époque, on pourrait prendre des leçons. Big up, François.

Et Jacqueline, du coup, était marié à un homme, (mariage pour tous, François, ton ouverture d'esprit était quand même extraordinaire) au seigneur de Marino, un obscur cousin éloigné de Dante du nom de Gratien Frangipani. Porter un nom pareil, déjà, c'est pas facile, mais en plus ce pauvre gars a été pris d'un accès de mort alors que Jacqueline avait déjà deux gamins sur les bras.

Bref, Jacqueline, du coup, passait du temps avec son pote François, et l'invitait régulièrement dans sa grande baraque vide sur les hauteurs romaines, parce que la messe, c'était ingérable avec deux morveux à garder, les jeunes parents catholiques qui me lisent comprendront.

En bon pâtissier, et bien avant l'arrivée de Christophe Michalak (le pâtissier, pas le rugbyman), Jacqueline imagine un truc simple, une crème d'amande, dont François deviendra assez vite accro.

Jacqueline sera béatifié en tant que sainte, contre toute attente, en raison de ses relations, eh oui, avoir un pote à l'intérieur, ça marche pas que pour les boites de nuit. 

Mais rassure toi public, beaucoup de gens s'accorderont à dire que de toute façon, ce bon vieux Jacqueline méritait bien une place de Saint Patron des crèmes patissières, parce que sa fameuse crème aux amandes traversera l'histoire sous son nom de famille, et donc, si tu as bien suivi, la frangipane.

Tu vois, public, je vois pas pourquoi on s'emmerde à regarder la télé réalité ou les trucs qui font le buzz, parce que c'est encore une de ces histoires vraies (tu peux vérifier, j'ai tout bon) qui s'inventent pas.

- page 1 de 48